NNC Logo
Northern Newfoundland Club of Great Britain



Le travail à l'eau du Terre-Neuve

Le Terre-Neuve est reconnu comme la meilleure des races pour travailler à l'eau. D'une part en raison de son hérédité ancestrale: il descend de plus ou moins loin des chiens de l'île de Terre-Neuve et de la côte du Labrador, qui ont été reconnus depuis plusieurs siècles comme particulièrement aptes à ce genre de travail et d'utilisation, d'autre part en raison de son psychisme: il est en général d'un caractère doux, calme, attentif, intelligent, et doté d'esprit d'initiative.

De par sa morphologie, il remplit toutes les conditions physiques pour cette aptitude. Très musclé, sans lourdeur, malgré son apparence, ses membres possèdent une forte et large ossature et sont terminés par des pieds larges avec des palmatures partielles, mais importantes, des espaces interdigitaux. Enfin, son pelage épais avec des poils plats et durs de texture huileuse le protège très efficacement contre l'eau et le froid.

Il a donc toutes les capacités pour devenir un bon sauveteur, mais il est nécessaire de lui apprendre à se servir de ses qualités innées de la manière la plus efficace possible.

C'est pourquoi le Club Français du Chien Terre-Neuve s'est fixé comme principal but d'améliorer ses qualités par des épreuves codifiées et des concours. Peut-être a-t-il quelque peu négligé d'exiger des éleveurs ou producteurs de Terre-Neuve de sélectionner en même temps sur les meilleures caractéristiques raciales, car en exposition, les classes présentées manifestent souvent une insuffisance d'homogénéité incontestable, et il serait souhaitable que le club porte plus attentivement son action sur les caractères morphologiques permettant d'obtenir à la fois des beaux et bons chiens.

L’entraînement à l'eau

Certains auteurs, Christine Darcillon par exemple, indiquent que le premier contact du Terre-Neuve avec l'eau doit se faire le plus tôt possible, afin d'éviter ultérieurement des déboires. "Une première confrontation avec l'élément liquide, écrit-elle, peut être envisagée dès l'âge de 2 mois, 2 mois 1/2, le chiot étant capable de supporter l'eau fraîche du printemps".

A notre avis, le faire ainsi "barboter" si jeune, ne peut pas servir à grand-chose pour son éducation future et permettra tout au plus d'éviter qu'il ne soit effrayé par la présence de l'eau. En outre, cette confrontation nous semble quelque peu prématurée, surtout pour un chiot qui provient d'une acquisition récente, et risque de perturber gravement sa période d'adaptation et de socialisation.

Par contre, dès 4 mois son éducation peut-être entreprise utilement; elle débutera par des exercices d'obéissance et d'assouplissement sur terre.


Doggy ( Male)


Nancy ( femelle)


Nancy avec Le chiot ( Hero)


Piggy qui s'amuse